Vous êtes ici

Bultaco Racer 175

Bultaco Racer 175
Bultaco Racer 175
Bultaco Racer 175
Bultaco Racer 175
Bultaco Racer 175
Bultaco Racer 175
Bultaco Racer 175
Bultaco Racer 175
Bultaco Racer 175
Bultaco Racer 175
Bultaco Racer 175
Bultaco Racer 175
Bultaco Racer 175
Bultaco Racer 175

Le projet de cette Bultaco est né de la rencontre entre Pierre et un ensemble châssis/moteur de Bultaco 175 Campera Agricultura de 1966.

Elle est inspirée des Bultaco TSS qui ont écumées les circuits de vitesse et empilées des victoires dans les années 60 à 80, avec des pilotes du calibre de Nieto, Quintanilla, Râmon Torras, Alvarez…

Grâce à l’association LAM Classic les pièces nécessaires ont été rassemblées en très peu de temps. D’ailleurs ce projet avait déjà démarré depuis des années et prenait la poussière dans un coin d’atelier avnt le rachat par Freeride Motos.

Ni une ni deux les modifications et adaptations de pièces démarre et le projet est terminé 6 semaines plus tard.

Le cadre a été renforcée façon TSS de grand prix, les soudures importantes ont été reprises au Tig, les différents supports ont disparus et des supports accueillants les commandes reculées Tarozzi ont vu le jour.

Un réservoir fibre de verre réplique ceux des années de grand prix Bultaco, la coque arrière réplique celle des Montesa de Gp. Une petite plaque numéro est mise en place à l’avant ainsi qu’un petit garde boue avant aluminum.

Le train avant est composé de plusieurs pièces Bultaco : des fourreaux de Bultaco Pursang 250, des tubes raccourci de Sherpa 350, des tés et ressort de fourche de Frontera 125. Les fourreaux sont usinés pour acceuillir des supports de garde boue avant discrets, le tout est poli.

La roue avant est composé du moyeu d’origine Campera et d’une jante Akront en 19’ restaurée d’époque qui porte encore les marques de ses années tout terrain.

A l’arrière le bras oscillant est chromé et suspendu grâce à des amortisseurs KFX disponibles chez Lam Classic. Ceux-ci sont à gaz avec corp en alu et entièrement réglables.

La roue arrière est composé du moyeu de Campera et d’une ancienne jante arrière de Pursang 250.

Le guidon est un bracelet en alu taillé dans la masse et le poste de pilotage se réduit à des leviers Amal alu, une commande de gaz alu Domino et un petit compte tour Koso.

Le châssis et les moyeux sont passés à l’epoxy noir satiné.

La peinture de la carrosserie a été confiée à Midwest Aéro Design. Les couleurs jaune et noir sont inspirées de la coupe Bultaco Streaker 125, la déco est modernisé avec une peinture mate et un vernis métallisé.

La sellerie fût confiée à Kabuki Sellerie ainsi que la réalisation de la sangle de maintient de réservoir dans le même skaï.

Comme toute moto de course qui se respecte, soit elle de 1966 à 4 vitesses, le moteur a été revu de fond en comble.

Les diagrammes d’admission et d’échappement ont été revus, le cylindre réalésé et équipé d’un piston Italkit.

Exit le volant de 2kg et les vis platinées le moteur doit prendre des tours, l’allumage est donc confié à un électronique Selletra à rotor interne.

L’admission est confiée à un carburateur Oko  de 28mm équipé d’une pipe admission de Frontera et d’un filtre mousse UNI.

Enfin les gaz d’échappements s’échappent par une détente créée à partir de morceau de l’échappement d’origine et d’un autre destiné à un 50cc Aprilia.

Niveau look le moteur a subi un polissage intégral des carters, une découpe pour laisser apparaître le pignon de sortie de boîte, le cylindre est peint en noir et la culasse a une finition sablée.

Au final cette moto est très légère et idéale pour un petit gabarit, c’est l’engin idéal que l’on aurait rêvé pour les courses de quartier à l’adolescence.

 

N'hésitez pas à me contacter pour réaliser votre projet de restauration, modification ou crétaion de motos anciennes ou modernes, néo rétro.

Caféracer, Scrambler, Dirt Street tracker, Flat track, motos anciennes Tarn, albi, Midi pyrénées, Occitanie, 81, France